maison bord-du-lac

dorval, québec

2012

4553152_54_56_59_62_63_65_68_edited.jpg
4553105_09_11_14_Crop_edited.jpg
4552461_63_64_65_edited.jpg
4552419_23_26_27_edited.jpg
4553030_31_32_33 copy_edited.jpg

Le mandat était de rénover et d’agrandir une maison traditionnelle québécoise en pierre de 200 ans, ayant autrefois appartenue à la compagnie de la Baie d’Hudson. L’implantation de la résidence existante suit l’ancien tracé de la route qui se trouvait côté fleuve, expliquant le fait que la porte d’entrée principale se trouve aujourd’hui à l’arrière du bâtiment d’origine. Il est donc vite devenu évident que le défi serait de faire la conception d’un agrandissement qui pourrait contraster avec la maison en pierre d’origine, dans le but d’accentuer l’authenticité du volume existant tout en s’adaptant aux conditions du site actuel.


Le programme prévoit la cohabitation de quatre générations : l’arrière grand-père, les grands- parents et les enfants dans la maison d’origine, les parents dans l’agrandissement. Ceci mena à l’idée de tracer un parallèle entre la promiscuité de ces différentes générations et le fait qu’un projet contemporain serait rattaché à une maison historique. Par analogie, l’architecture reprend cette idée de cohabitation générationnelle en étant sensible au passage du temps.


La stratégie a été de construire un projet très contemporain, contrastant avec la maison en pierre d’origine, tout en conservant une relation évidente avec l’existant. Cette idée a aussi été appliquée à la façon dont les espaces sont définis. Deux espaces de vie double hauteur à chaque extrémité de chaque volume sont reliés par un parcours, accentué physiquement à la jonction de l’ancien volume et du nouveau volume par un pont.

© photos - Marc Cramer